Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 17:47

je vous livre un texte qu'Aymeric a écrit dans le cadre d'un travail en français après l'étude d'autobiographies.

 

 

le sujet était : " invention " : le regard qu'on a porté sur vous un jour, vous a conduit à vous interroger sur vous-même.

vous écrivez le passage de votre autobiographie qui correspond au récit de cet évènement et à vos réflexions.

 

 

Je marche, en regardant droit devant moi, pourtant les personnes croisées se détournent d'une façon ou d'une autre. Soit en regardant  d'une façon étrange, soit en jetant un regard rapide mais intrigué et curieux.

Cependant je n'ai pas grand chose de différent : deux bras, deux jambes, un visage avec un nez, deux yeux et une bouche.

Alors pourquoi ? Pourquoi tous ces gens se retournent, interloqués?

    Mes cheveux ? Où plutôt l'absence de cheveux ? Non, on en croise beaucoup, les hommes avec une calvitie naissante ou même les crânes rasés, assez en vogue depuis 1998 grâce au gardien de l'équipe de France de football ou d'autres célébrités . Alors quoi ?

    Mes yeux ? Fatigués et cernés. Mais, après tout , les ouvriers usés par des gestes pénibles et répétitifs ou encore ces hommes et ces femmes qui enchaînent un rythme de travail infernal de dix heures par jour et ne dorment plus, tellement le stress les accable, sont autant voire plus fatigués et marqués que moi.

    Ma démarche ? Pas très sûre après  plusieurs semaines allongées. Pourquoi pas ? ça surprend, une démarche aussi instable pour un adolescent. Mais ça ne se voit pas, en tout cas pas assez pour le repérer au premier coup d'oeil et provoquer une réaction chez autant de personnes à la fois.

    Mon poids alors ? Il est vrai que je n'ai pas un poids normal pour un adolescent, mais avec des vêtements amples, les kilos en moins ne se voient pas. Il faut bien regarder pour remarquer que le pantalon tient grâce à une ceinture bien serrée et que les hauts soient beaucoup trop grands pour moi.

    Alors, il ne me reste plus qu'un seul critère : la pâleur. Une pâleur qui ne laisse pas d'ambiguïté et qui suffit pour qu'une étiquette soit posée. Une pâleur maladive qui laisse entendre sans pour autant montrer la réalité. Une pâleur qui fait se retourner les personnes avec un regard de compassion, d'incompréhension, de questionnement. Peut-être vont-ils, pendant cinq minutes, tergiversé sur le monde moderne pour tout oublier ensuite.

Une pâleur qui explique tout. Une pâleur qui décrit tout. Et pourtant.....Je suis chauve. Je suis pâle. Je suis malade.



les mots, ses mots m'ont touchés car c'est la première fois que notre champion s'exprime aussi clairement sur sa maladie......j'ai reçu une grande claque .......je pense ne pas être la seule......



Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans retour à la vie
commenter cet article

commentaires

Poumama 13/08/2010 11:04


Johanne qui me disait en avoir marre de tous ces yeux compatissants qui la regardaient quand elle se déplaçait, mais elle leur souriait malgré tout.
La lettre d'Aymeric fait renaître en moi ces souvenirs douloureux.
Mais c'est bien d'avoir su écrire ces mots.
Ne m'en voulez pas...
Bernadette


Fabienne, Georges, 05/07/2010 18:45


Oufti !

Oui Val, ... la claque qui décoiffe !
Mais au moins il met ses mots dessus .....
Oui, il a muri et grandi intérieurement beaucoup trop vite !
Pour l'instant, nous vous envoyons de gros bisous à tous les trois .. ainsi qu'à Marc !

Fabienne, Georges, du "Condroz Namurois".


PPRN 02/07/2010 20:34


j'ai lu, lu et relu ; et je relierai encore !!! le fait d'écrire ce qui ressent au plus profond de lui-même, permet d'être sur le chemin de la guérison. Il est CONSCIENT ! BONNE VACANCES !!!


Miss mangas 22/06/2010 15:46


Un frisson vient de m'envahir le bas du dos et me remonte le long des bras......c'est tellement bien dit et tellement vrai. Je t'embrasse fort Aymeric ainsi que vous, maman merveilleuse.


erica 22/06/2010 07:32


très prenant le texte, j'en ai les larmes aux yeux !!
Je me suis souvent demandé que pensait mon fils du regard des autres ! mais je peux bien me l'imaginer. Vous pouvez être fier de votre fils !Je lui souhaite tout de bon pour son avenir et réussite
dans les études
gros bisou


Présentation

  • : le lymphome d'Aymeric
  • : Aymeric est atteint d'une forme rare de lymphome : un lymphome B diffus à grandes cellules. c'est l'histoire injuste de son combat qui dure depuis octobre 2007 et qui a rechuté à deux reprises...
  • Contact

Recherche

Pages